Le "rhume" du chat


Vous venez récemment d’adopter un adorable petit chaton et il se met à éternuer et à avoir des écoulements oculaires. Serait-il possible qu’il ait contracté un rhume?


En fait, il ne s’agit pas d’un rhume, mais bien d’une maladie respiratoire virale, responsable de la "rhinotrachéite infectieuse féline". Deux virus peuvent causer des rhinotrachéites chez le chat, l’Herpesvirus et le Calicivirus. L’Herpesvirus étant le plus souvent mis en cause, c’est celui-ci que nous évoquerons ici.


Nombreux sont les chats qui ont déjà contracté ce virus au cours de leur vie et, malheureusement, ils en restent durablement porteurs. L’Herpesvirus se cache en effet au niveau des ganglions trijumeaux et ressort lorsque votre chat vit une période de stress (tel un déménagement) ou subit une affection concomitante qui affaiblit son système immunitaire. Ce virus se transmet alors très facilement de chat à chat par les sécrétions des voies respiratoires et les éternuements.

Les symptômes s’apparentent au rhume et peuvent durer de quelques jours à près d'un mois. Les éternuements et écoulements nasaux transparents sont fréquents. Certains chats présentent aussi de écoulements oculaires, des conjonctivites, et parfois même des ulcères de la cornée. Ils peuvent développer de la fièvre et présenter une baisse d’appétit. Il arrive fréquemment qu’une surinfection bactérienne complique ce tableau clinique. Les écoulements oculaires et nasaux deviennent alors colorés (jaune ou vert).

La vaccination est la meilleure façon de prévenir l’infection, et ce même si votre chat a déjà contracté le virus avant sa première vaccination. Il demeurera porteur du virus, mais aura beaucoup moins de risques de présenter une rhinite chronique.


Si votre chat présente de nombreuses secrétions, il est essentiel de les nettoyer avec une solution saline et d’humidifier son environnement. Il faut également s’assurer qu 'il conserve son appétit. Un chat, dont les voies respiratoires supérieures sont encombrées, peut ne plus s'alimenter en raison de sa perte d'odorat. Enfin, n'oubliez pas d'isoler votre chat de ses congénères, car il est très contagieux !

Cette maladie nécessite très souvent des traitements médicamenteux et parfois, en cas de perte d’appétit, une hospitalisation.

N'hésitez pas à nous contacter si votre chat présente ces symptômes.